Plan - Autour de Lyon - Leçons de memoire - Nos liens - Contact et Copyright
 
L’Ode à la joie. Mise au point
L’Ode à la joie. Mise au point
 



 
 

Ode à la joie

Lorsque nous avons proposé "l’Ode à la joie" sur ce site, nous n’avons vu dans la IX e symphonie composée en 1824 par Beethoven que l’hymne européen et, à travers ce symbole, une volonté de paix entre les peuples Européens.

Certes, on peut nous reprocher le format midi de la IX e symphonie : il n’a pas la dimension qu’il faut réserver à l’oeuvre de Beethoven. La musique électronique reste une musique électronique et au delà du purisme musical, il faut y voir la portée du message : parler du nazisme autrefois, ce n’est pas parler de l’Allemagne aujourd’hui.

La présence de la 9ème symphonie sur le site a ému et nous avons donc décidé de proposer un bouton d’arrêt pour ce fichier, montrant par là qu’il ne s’agit en aucun cas de heurter la mémoire par des choix qui nous sont propres.

Daniel Simon explique dans un article "La Carrière ravalée par l’Hymne à la joie" pourquoi cette symphonie lui pose problème quand elle est jouée dans la carrière de Mauthausen et il rappelle la phrase de Tolstoï "Là où l’on veut avoir des esclaves, il faut le plus de musique possible"

Au-delà du fait que la Carrière de Mauthausen avec son escalier de la mort n’est pas un lieu de spectacle et de plaisir musical, il rappelle le rôle attribué à la musique dans le système concentrationnaire nazi : l’orchestre d’Auschwitz, le kiosque à musique de Terezin, le fond sonore accompagnant les mises à mort à Mauthausen... 

" Avant de devenir L’hymne officiel de l’Union Européenne, la IXe Symphonie a été jouée pour l’ouverture des jeux Olympiques de Berlin en 1936... elle a constitué à plusieurs reprises le programme du concert officiel marquant l’anniversaire de Hitler et fut l’oeuvre la plus jouée en Allemagne de 1941 à 1942 ; elle a été exécutée à Terezin en avril 1944, un piano assurant les parties manquantes de l’orchestre ; un choeur d’enfants a répété l’Ode à la joie dans les latrines du camp des familles à Auschwitz, en 1944, en vue d’un concert qui fut annulé, les chanteurs ayant été gazés avant" Daniel Simon

Fallait-il supprimer la IX symphonie et condamner Beethoven à n’être qu’un compositeur allemand désormais rattaché à la mémoire des camps ?

Nous comprenons que la IX symphonie puisse heurter le souvenir, tout comme la Marseillaise est sujette à polémique par ses paroles et son contexte de création. Nous comprenons que la présence de fichiers midi puisse déplaire d’autant que ces fichiers ne sont pas d’excellente qualité. Nous comprenons que certains visiteurs puissent préférer le silence.

Pourtant, le chant a eu aussi une autre valeur pendant toute cette période. N’oublions pas les témoignages émouvants de la Marseillaise interdite et chantée malgré tout par les résistants, par les fusillés du Mont Valérien ou dans les camps de la mort. N’oublions pas le rôle fédérateur joué par le "Chant des partisans". N’oublions pas que chanter était aussi un façon de galvaniser les hommes des maquis. N’oublions pas surtout que composer était aussi dans les camps une façon de résister à l’entreprise de déshumanisation et que le "Chant des marais" résonne aussi dans nos têtes comme un hymne à l’HOMME invincible.

"Et si c’était à refaire
Je referais ce chemin,
Sous vos coups, chargé de fers,
Que chantent les lendemains !
Il chantait, lui, sous les balles,
Des mots : "sanglant est levé.."
D’une seconde rafale,
Il a fallu l’achever.
Une autre chanson française
A ses lèvres est montée,
Finissant la Marseillaise
Pour toute l’humanité ! "
Aragon.



 

Autour de Lyon
La Seconde Guerre en Rhône-Alpes
Givors 1944
Les combats du Pont Rompu - Août 1944
La Première Armée Française à Mornant ( Rhône)
A Saint-Galmier, les 2 et 3 septembre 1944
Le bombardement de Saint-Etienne
Témoignages
Résistance intérieure
Militaires
Les camps, la déportation
Autres témoignages
Inclassable
Leçons de mémoire(s)
Voyage de la mémoire à Auschwitz
Les étrangers dans la résistance
En République Tchèque
Le camp de Stutthof en Pologne
Le Concours National de la Résistance et de la Déportation
Autour de "La Vie est belle"
Témoins en classe
Autour de la Seconde guerre mondiale
Mémoires
Déportation et camps
Les Tsiganes
Résistances
Les lois françaises
La vie quotidienne pendant la guerre
Divers
  Ils chantaient sous les balles...
  Contacts


]

.Nuit et brouillard
.The song of the French partisan
.Anne, ma soeur Anne
.Diego, libre dans sa tête
.Je te donne
.Comme toi
. Chant de Gusen
.Voici les maquis
.Aux Armes ! Francs tireurs !
.Le Chant des Marais
.Dora
.Ce sont ceux du maquis, ceux de la Résistance
.Chant des partisans
.Strophes pour se souvenir
...Retour à la rubrique

 

 


Déclaration C.N.I.L N°759239
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés