Plan - Autour de Lyon - Leçons de memoire - Nos liens - Contact et Copyright
 
Comme toi
Comme toi
 


Paroles et musique de Jean-Jacques Goldman. 1982

 
 

Elle avait les yeux clairs
Et la robe en velours.
A côté de sa mère
Et la famille autour,
Elle pose un peu distraite au doux soleil de la fin du jour.

La photo n’est pas bonne,
Mais l’on peut y voir
Le bonheur en personne
Et la douceur d’un soir.
Elle aimait la musique, surtout Schumann, et puis Mozart.

Comme toi, comme toi,
Comme toi que je regarde Tout bas,
Comme toi qui dors En rêvant à quoi ?
Comme toi, comme toi, comme toi.

Elle allait à l’école
Au village d’en bas.
Elle apprenait les livres,
Elle apprenait les lois.
Elle chantait les grenouilles et les princesses qui dorment au bois.

Elle aimait sa poupée,
Elle aimait ses amis,
Surtout Ruth et Anna,
Et surtout Jérémy.
Et ils se marieraient, un jour peut-être, à Varsovie.

Elle s’appelait Sarah
Elle n’avait pas huit ans.
Sa vie, c’était douceur,
Rêves et nuages blancs.
Mais d’autres gens en avaient décidé autrement.

Elle avait les yeux clairs
Et elle avait ton âge.
C’était une petite fille
Sans histoires et très sage,
Mais elle n’est pas née, comme toi, ici et maintenant.

Comme toi ; comme toi,
Comme toi que je regarde Tout bas,
Comme toi qui dors En rêvant à quoi ?
Comme toi, comme toi, comme toi.

Comme toi



A lire, à visiter :

Il m’a été facile de connaître le rôle joué par les immigrés dans la Résistance : j’en suis directement issu, et il n’est pas un souffle, pas un pas que je ne leur doive, pas un acte qui ne soit une dette envers leur courage, leur idéalisme, leur abnégation.

Ce concours, ces expositions sont destinés à tous ceux qui ignorent ces faits, soit par hasard, soit par volonté d’oublier, un peu louche, de certains.

Parce qu’on ne construit rien sans souvenir, parce que des sujets comme immigration, xénophobie, racisme ne peuvent être débattus sans cette connaissance là, aussi.

Comme une des pièces du dossier.

Fondamentale et admirable.

Jean-Jacques Goldman.

Texte publié par le Musée de Champigny dans le dossier de préparation au Concours 1998




 

Autour de Lyon
La Seconde Guerre en Rhône-Alpes
Givors 1944
Les combats du Pont Rompu - Août 1944
La Première Armée Française à Mornant ( Rhône)
A Saint-Galmier, les 2 et 3 septembre 1944
Le bombardement de Saint-Etienne
Témoignages
Résistance intérieure
Militaires
Les camps, la déportation
Autres témoignages
Inclassable
Leçons de mémoire(s)
Voyage de la mémoire à Auschwitz
Les étrangers dans la résistance
En République Tchèque
Le camp de Stutthof en Pologne
Le Concours National de la Résistance et de la Déportation
Autour de "La Vie est belle"
Témoins en classe
Autour de la Seconde guerre mondiale
Mémoires
Déportation et camps
Les Tsiganes
Résistances
Les lois françaises
La vie quotidienne pendant la guerre
Divers
  Ils chantaient sous les balles...
  Contacts


]

.Nuit et brouillard
.The song of the French partisan
.L’Ode à la joie. Mise au point
.Anne, ma soeur Anne
.Diego, libre dans sa tête
.Je te donne
. Chant de Gusen
.Voici les maquis
.Aux Armes ! Francs tireurs !
.Le Chant des Marais
.Dora
.Ce sont ceux du maquis, ceux de la Résistance
.Chant des partisans
.Strophes pour se souvenir
...Retour à la rubrique

 

 


Déclaration C.N.I.L N°759239
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés