Plan - Autour de Lyon - Leçons de memoire - Nos liens - Contact et Copyright
 
Les marches d’évacuation
Les marches d’évacuation
 



 
 

dimanche 22 février 2004 par Evelyne Marsura Jean Stimm

L’offensive rapide de l’Armée soviétique rend l’issue de la guerre évidente. Les autorités allemandes SS préparent alors l’évacuation du camp de Stutthof. Le 23-24 janvier 1945, alors que l’Armée soviétique est à environ 40-50 km et qu’on entend ses canons, le commandant Hoppe décide l’évacuation terrestre pour le 25 janvier 1945.

Le 25 et 26 janvier 1945, à 4h du matin, 11.500 détenus en plusieurs colonnes, après de longs appels partent à pied de Stutthof vers l’ouest. C’est ainsi que commence « la marche de la mort ». Épuisés, affamés, les détenus marchent, dans un froid de - 25°C, une vingtaine de kilomètres chaque jour. Ceux qui tombent d’épuisement sont abattus sur-le-champ par les gardes. Pour la nuit, les colonnes s’arrêtent n’importe où, au hasard. 5500 détenus ont perdu la vie durant la « marche de la mort ». Parallèlement, les Allemands entament la liquidation des sous-camps. Les 4000 détenus de Gerdauen, Heiligenbeil, Jesau Seerapen, Königsberg (Zeleznodoroznyj, Mamonowo, Niwenskoje, Lubino et Kaliningrad (en Russie) et Schippenbeil (Sepopol en Pologne) sont chassés vers la mer gelée et tous mitraillés. L’évacuation des sous-camps a coûté la vie à 12.000 personnes.

(GIF)
carte des marches d’évacuation © Musée de Stutthof D.R.

Quelques prisonniers étaient encore au camp central à sa libération, mais 6500 y ont perdu la vie. D’autres détenus ont été évacués par voie maritime dans des conditions inimaginables et pires encore que les fameux bateaux « négriers » d’autrefois. Il n’y avait pas d’issue à la tuerie.



 

Autour de Lyon
La Seconde Guerre en Rhône-Alpes
Givors 1944
Les combats du Pont Rompu - Août 1944
La Première Armée Française à Mornant ( Rhône)
A Saint-Galmier, les 2 et 3 septembre 1944
Le bombardement de Saint-Etienne
Témoignages
Résistance intérieure
Militaires
Les camps, la déportation
Autres témoignages
Inclassable
Leçons de mémoire(s)
Voyage de la mémoire à Auschwitz
Les étrangers dans la résistance
En République Tchèque
Le camp de Stutthof en Pologne
Le Concours National de la Résistance et de la Déportation
Autour de "La Vie est belle"
Témoins en classe
Autour de la Seconde guerre mondiale
Mémoires
Déportation et camps
Les Tsiganes
Résistances
Les lois françaises
La vie quotidienne pendant la guerre
Divers
  Ils chantaient sous les balles...
  Contacts


]

.Gdansk en Poméranie (Dantzig)
.Les déportés du Stutthof
.La mort au Stutthof
.La libération et la mémoire
.Les camps nazis
.Stutthof : les sources du dossier
...Retour à la rubrique

 

 


Déclaration C.N.I.L N°759239
en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés